HOME  >  Nouvelles  >  Autres nouvelles

Autres nouvelles

Appel à l’action en réponse à COVID-19 pour les enfants dans des environnements fragiles et touchés par les conflits -Le Consortium pour la paix de la petite enfance

 

 


 

 

 

Appel à l’action en réponse à COVID-19 pour les enfants dans des environnements fragiles et touchés par les 

conflits -Le Consortium pour la paix de la petite enfance

 
Le Consortium pour la paix de la petite enfance (ECPC) est un mouvement mondial des Nations Unies, des organisations non gouvernementales, du secteur privé, entre autres; qui cherche à partager des preuves scientifiques sur la manière dont l’investissement dans la petite enfance et son développement contribuent à une société plus durable, pacifique et plus juste, réduisant ainsi la pauvreté, la violence et l’exclusion. En cette période de pandémie, l’ECPC se joint à l’appel à un « cessez-le-feu mondial dans tous les coins du monde », afin que les 250 millions de vies d’enfants vivant dans les zones de conflit les plus touchées, comme l’ont montré les études de l’UNICEF, soient protégées d’urgence.
La fermeture d’institutions dédiées à l'ÉPPE pour la pandémie a exacerbé les difficultés d’accès des enfants à la santé et à l’éducation, en particulier ceux des zones de conflit. Selon les statistiques de l’UNICEF, 43 % des enfants de moins de 5 ans sont exposés à leur potentiel de développement, et une partie de ce pourcentage concerne les enfants migrants et les zones de conflit.
Depuis le début de la pandémie par COVIDE-19, les États ont pris les mesures qu’ils jugent les plus appropriées, mais les petits ont été des victimes invisibles de cette crise. La séparation brutale de leurs enseignants, de leurs pairs et même des membres de leur famille, et le stress que les aidants naturels peuvent éprouver, en raison des circonstances difficiles, peuvent affecter la santé émotionnelle et mentale des petits, ces situations sont encore plus difficiles, pour la petite enfance vivant dans des zones de conflit et dans les contextes les plus défavorables.
Comme décrit ci-dessus, le Consortium pour la paix de la petite enfance exhorte les États, les dirigeants, la communauté locale et internationale, à protéger et à investir d’urgence dans la protection des droits des plus petits, en particulier ceux qui vivent dans les contextes les plus fragiles. Une intervention adéquate de l’État en faveur de la protection de la petite enfance réduirait les impacts à long terme de la pandémie, qui deviennent plus urgents dans les contextes les plus violés et, à leur tour, pourraient briser les cycles de pauvreté, d’inégalité, conduisant à un monde avec plus de justice et de cohésion sociale.
C’est pourquoi ECPC partage certaines recommandations immédiates, à moyen et à long terme :
 
Recommandations immédiates
Investir dans des programmes pour les enfants et les familles dans les zones de conflit, de déplacement et d’occupation militaire.
Veiller à ce que les services de protection essentiels soient offerts à la petite enfance en tout temps, y compris pendant les périodes de quarantaine ou d’autres restrictions.
Donner la priorité à la protection de la petite enfance, en particulier pour les enfants les plus à risque, l’exploitation, la violence, les abus ou tout autre type de violation.
Utilisez les médias de masse, comme la télévision et la radio, pour promouvoir la dimension psychosociale, cognitive, physique, entre autres.
Investir dans la recherche sur l’impact de la pandémie COVIDE-19 sur les enfants et leurs familles.
 
a  Recommandations à moyen terme  plazo:
Assurer une approche inclusive pour tous les enfants et leurs familles dans les contextes de conflit, les migrants et les réfugiés, les déplacements ou toute situation de vulnérabilité
Défendre les droits des enfants les plus violés, en particulier au cours de la pandémie.
Protéger les femmes et les enfants sans aucune discrimination.
 
Recommandations à long terme plazo:
Construire un solide corpus de recherches sur le développement de la petite enfance, la paix et le développement durable
Investir dans le renforcement de tous les systèmes.
 
Enfin, l’ECPC appelle à agir pour réaffirmer l’engagement en faveur des droits de l’homme et des droits de l’enfant, pour donner la priorité au financement de la survie, de la protection et du développement des enfants dans les contextes de conflit, de déplacement et d’occupation militaire; donner la priorité et investir dans la petite enfance pendant et après la pandémie, assurer l’égalité des sexes, l’inclusion et l’autonomisation de la petite enfance, et mettre en œuvre des politiques plus efficaces et inclusives pour tous.
 
Pour afficher le texte intégral en anglais :