HOME  >  Nouvelles  >  Voix de L'OMEP

Voix de L'OMEP

Qu’est-ce quel’école virtuelle des enfants fonctionne bien pourle strattegià d’autres niveaux d’éducation?




Qu’est-ce quel’école virtuelle des enfants fonctionne bien pourle strattegià d’autres niveaux d’éducation?

 


Gabriela Fairstein


 

Je vais parler d’activités virtuelles à la maternelle et pourquoi je pense que les stratégies d’autres niveaux d’éducation ne fonctionnent pas bien

 

La réalité est que les formats pour développer des activités virtuelles dans l’école sont essentiellement conçus pour le niveau primaire à l’avenir. Et les écoles pour enfants, tout en adaptant les propositions à l’âge, conservent le même format. C’est pourquoi il est important de penser à des formats virtuels spécifiques à l’école des enfants.

 

Commençons par des rencontres virtuelles synchrones, par zoom ou rencontre : c’est la stratégie la plus utilisée. Mais à la maternelle, ils ne fonctionnent pas bien.

 

À cet âge, les enfants n’ont pas la concentration nécessaire, ne peuvent pas attendre les quarts de travail pour parler et sont en détresse ou en colère

 

peut-être une bonne idée serait de faire de petites rencontres par appel vidéo, avec des groupes de deux ou trois bébés ou des filles. de courte durée, avec des propositions pas très structuré, uniquement dans le but de maintenir le contact qui peut également être fait à partir d’un téléphone cellulaire, parce qu’il n’y a pas toujours un ordinateur disponible pour une utilisation par les enfants de moins de 5 ans.

 

En outre, à d’autres niveaux d’éducation, le lien avec l’école et ses enseignants se développe également par le mot écrit. Lire à vos professeurs, écrire pour vos professeurs, c’est une façon de sentir leur présence. À la maternelle, nous devons réfléchir à d’autres stratégies pour être proches.

 

C’est pourquoi je pense aux appels vidéo individuellement ou en petits groupes, où ils peuvent être entendus, montrer leurs jouets, ou interagir plus étroitement avec une proposition de jeu.

 

Autre problème : la place des familles.

 

A la maternelle, il ne faut pas penser qu’ils accompagnent : ici, les familles sont des protagonistes.

 

Parce que ce sont eux qui font toute l’éducation; à cet âge, toute proposition d’école est médiatisée par les familles.

 

comment valoriser ce portagonisme des familles

 

L’école des enfants doit générer un message, un discours, adressé exclusivement aux adultes.

 

Non seulement les inviter à jouer avec leurs fils et leurs filles

 

Mais établir un dialogue, un canal de communication entre adultes.

 

Ce que je veux dire, c’est qu’une façon pour les enfants de continuer à éduquer les enfants pendant la quarantaine est d’aider les familles, de les conseiller, de leur donner des idées.

 

Expliquez-leur, par exemple, comment organiser le temps à la maison, l’importance de promouvoir les moments de jeu, d’établir des routines, d’assurer des activités physiques, d’être à l’extérieur, même sur un balcon.

 

Ce sont des questions que l’école des enfants connaît beaucoup et qui peuvent conseiller aux familles d’assumer ce nouveau rôle qu’elles jouent, celui d’éducateurs à temps plein.

 

En outre, les accompagner et les contenir, pour gérer les limites, les combats ou les angoisses, qui sont également intensifiées par l’isolement.

 

Ce faisant, l’école des enfants travaillera à créer un espace et un temps de bien-être pour les enfants. Et c’est aussi un objectif éducatif.